Annuaire Pro Drone

Rechercher un Pro

Une vaste affaire de corruption frappe le fabricant de drones DJI

Une vaste affaire de corruption frappe le fabricant de drones DJI

Les déconvenues des fabricants de drones de loisir se suivent mais ne se ressemblent pas. Fin novembre, le français Parrot, numéro un européen, annonçait des pertes abyssales de 51 millions d’euros. Mi-janvier, c’est le numéro un mondial chinois qui reconnaît avoir perdu 130 millions d’euros à cause d’une vaste opération de fraude échafaudée par certains de ses salariés. DJI a annoncé vendredi 18 janvier avoir découvert de multiples cas de corruption en son sein, qui impliqueraient d’ores et déjà 45 salariés. L’affaire pourrait cependant s’étendre et concerner une centaine de personnes, estime la société, qui a précisé que 16 cas font l’objet d’une enquête de police et que 29 salariés ont été licenciés.

Pour plus de renseignement cliquez ici.

 

FILE – In this Jan. 7, 2016 file photo a drone hovers at the DJI booth during CES International in Las Vegas. The skies around Nevada’s largest cities are about to see more drones, after federal agencies picked the state for testing remote-controlled aircraft in urban airspace. The Federal Aviation Administration and U.S. Department of Transportation announced Jan. 15, 2019, that the Nevada UAS Test Site Smart Silver State program will oversee testing in Reno and Henderson.(AP Photo/John Locher, File)