Annuaire Pro Drone

Rechercher un Pro

Non détecté par les applications Waze et Coyote, le radar drone cible certaines manœuvres illicites avec une efficacité supérieure aux radars classiques.

DRONE RADAR – En matière de radars, la répression routière prend de la hauteur. Jusqu’ici, les automobilistes avaient affaire à toute une flopée de dispositifs terrestres : fixes, mobiles, tronçons, au feu rouge… Désormais, le genre du radar peut aussi se décliner sous la forme d’un drone.

Le 15 mai dernier, un premier test en conditions réelles a été mené dans le département de l’Essonne sur des deux-roues motorisés. Résultat : 34 infractions ont été relevées par le biais des drones en l’espace de deux heures. Globalement, le radar drone génère un rendement deux fois supérieur à un radar classique.

Drone radar : premier test en France

Alors que le premier radar fixe est né en 2003, le radar drone voit donc le jour 16 ans plus tard, après une longue phase d’expérimentation. C’est le 15 mai 2019 qu’il a été utilisé pour la première fois par les forces de l’ordre, dans une zone particulièrement accidentogène, sur l’A126 à hauteur Chilly-Mazarin dans l’Essonne, en présence du préfet. A l’occasion d’un contrôle routier mené uniquement sur le franchissement de ligne blanche des deux-roues motorisés, 64 infractions ont été enregistrées en l’espace de deux heures, dont 34 par le biais des drones.

Lire la suite sur www.auto-moto.com.