Annuaire Pro Drone

Rechercher un Pro

L’application OpenSky permet aux pilotes de drone de voler en toute légalité

Cela fait maintenant 5 ans qu’Alphabet a lancé le projet Wing, dont l’ambition n’est rien de moins que de faire des drones l’une des industries phares de demain, que ce soit avec la médecine ou la livraison. Mais aujourd’hui, sa filiale s’attaque à un nouveau secteur : celui du B2C. Rien d’étonnant, quand on sait que le marché est en pleine expansion.

La nouveauté qui nous intéresse aujourd’hui s’appelle OpenSky. Disponible aussi bien depuis un ordinateur que sur le Play Store ou sur l’App Store, l’application permet aux utilisateurs d’UAV d’avoir accès à toutes les informations nécessaires pour établir un plan de vol dans le respect de la législation en vigueur.

Comment fonctionne OpenSky ?

Concrètement, en téléchargeant l’outil, vous pourrez savoir si l’endroit où vous prévoyez de faire voler votre machine est effectivement un lieu où la navigation aérienne est autorisée au public. C’est sous forme de carte, et avec des indications précises en fonction de la position géographique, que les données sont communiquées à l’utilisateur.

Attention, toutefois, à rester au courant du cadre juridique local : en effet, lors de la première connexion, Google rappelle bien qu’il est important d’opérer en fonction des lois de son territoire. OpenSky n’est en effet probablement pas connectée aux dernières restrictions en temps réel.

Une aubaine pour les pilotes de drone

Approuvée par les autorités de régulation de l’aviation civile en Australie, l’applicationn’est pour le moment disponible que dans le pays des kangourous. Elle vient répondre à une vraie problématique des pilotes qui, lorsqu’ils souhaitent préparer une excursion, étaient jusqu’à maintenant obligés de rechercher, collecter et analyser de multiples sources pour savoir s’ils peuvent ou non faire voler leur appareil.

Bien que l’on ne sache pas si OpenSky verra un jour la couleur du ciel français, nul doute que les possesseurs de drones de notre pays sauraient apprécier cette initiative représentant un gain de temps considérable dans la préparation de leurs missions. Ils sont déjà nombreux à souligner le fait qu’il devient de plus en plus difficile de profiter de sa machine sans parcourir des kilomètres.

D’après www.presse-citron.net.