Annuaire Pro Drone

Rechercher un Pro

Drones sauveteurs à la conquête du ciel

Sans bruit, les huit hélices du drone Hermes V8MT se mettent à tourner et le gros engin jaune monte verticalement, trouve sa direction et disparaît en quelques instants dans le ciel.

Aujourd’hui, il s’agit d’un vol d’essai réussi de 8,5 kms, dans la région de Katowice en Silésie, à proximité de l’entreprise polonaise Spartaqs qui l’a créé.

Bientôt, le même drone volera au-dessus de Varsovie, entre une banque de sang et l’Institut de Cardiologie. Il suivra une “dronoroute”, un parcours balisé par des radiophares et passant, par précaution, surtout au-dessus de cours d’eau.

Quand les autorisations nécessaires arriveront, Hermes pourrait bientôt sauver des vies: sa version médicale doit servir à des transports d’urgence: d’abord de sang et de médicaments, ensuite, lorsqu’une capsule sophistiquée sera placée dans son espace cargo, même d’un coeur destiné à une transplantation. Ignorant les embouteillages, volant à plus de 80 km/h, il sera plus sûr et rapide qu’une ambulance.

Le même drone, dans sa version destinée à l’armée Hermes V8MD, pourrait aussi sauver des vies d’une autre manière: “muni d’un géoradar, il peut survoler un champ de mines et découvrir même celles qui sont faites en plastique ou en verre. Les soldats peuvent ensuite soit éviter les mines, soit les désamorcer”, explique le fondateur et principal constructeur de Spartaqs, Slawomir Huczala.

Dronoïdes

Hermes est le projet le plus avancé, mais lorsque M. Huczala fait visiter ses locaux, on découvre plein d’autres prototypes prometteurs qui semblent sortis tout droit de livres de science fiction. Il les appelle “dronoïdes”, car il s’agit en fait de robots volants munis d’ordinateurs de bord qui les rendent autonomes. Ils sont faits d’une matière ultralégère et ultrarésistante mise au point par Spartaqs, un mélange de kevlar et de fibres de carbone…

Lire la suite sur www.lepoint.fr.